Olivier Polet Photographe

14, avenue du Jonc
b-1180 Bruxelles - Belgique

info@photographe-polet.com

Copyright© 2015 - Olivier Polet
All rights reserved.

Le château Royal de Laeken et le château de Beloeil

Le château de Laeken, propriété de la Donation royale, a longtemps été le principal lieu de résidence de la monarchie belge. Il est situé au nord de Bruxelles dans le Domaine royal, en face du Parc de Laeken, dont le sépare l’avenue du Parc royal. Ses serres, construites sous le règne du roi Léopold II, sont ouvertes une vingtaine de jours par an au public, au printemps. Il est aujourd’hui la résidence officielle du roi Philippe et de son épouse la reine Mathilde et de leurs quatre enfants. Le roi Philippe exerce ses fonctions officielles au palais royal de Bruxelles, où il accorde notamment ses audiences.

En 1902, Léopold II, qui souhaitait faire du château un véritable « Palais de la Nation » destiné aux congrès et réceptions publiques, fit appel à l’architecte français Charles Girault pour construire deux nouvelles ailes monumentales formant un U avec la façade principale.

Du côté droit se trouvait le « logis du Roi », comprenant une bibliothèque, un grand salon et une chambre à coucher, prolongé par une longue galerie, sur laquelle s’ouvraient en hors-d’œuvre une chapelle et un manège. La construction de cette aile impliqua la démolition de la Caserne des Grenadiers attenante au palais. Du côté gauche se trouvait le « logis des étrangers », comprenant des salons de réception, une salle de banquet, un foyer pour le théâtre construit par Guillaume Ier ainsi qu’une longue galerie donnant accès à une gare de chemin de fer.

Ces gigantesques travaux, qui débutèrent en 1902, occupaient en 1904 700 maçons et tailleurs de pierre, 150 chevaux et 7 grues à vapeur.

Le chantier fut une source d’irritation permanente pour Léopold II, d’abord par sa lenteur, imputable à l’entreprise qui en était chargée, ensuite pour des raisons financières. Lorsque la Fondation de la Couronne, par le biais de laquelle le souverain finançait les travaux, fut supprimée, il fut entendu que l’on créerait un fonds Léopold II, dont neuf millions de francs seraient affectés au château de Laeken. Cette somme était insuffisante pour mener à bien tous les travaux prévus. Pour toutes ces raisons, le chantier fut interrompu en 1906, puis repris en mars 1909 et à nouveau arrêté à la mort de Léopold II le 17 décembre de la même année.

De son vivant, Léopold II ne se faisait guère d’illusions sur l’intérêt que son neveu, l’économe Albert, qui devait lui succéder, portait aux travaux. Lorsque Charles Girault lui proposa de faire une chambre à coucher Louis XIV, Léopold lui répondit : «Je touche au terme de ma carrière, et mon successeur dort dans la même chambre que sa femme.».

De 1940 à 1944, le roi Léopold III fut interné au château de Laeken par l’occupant allemand. Le 7 juin 1944, le roi fut déporté en Allemagne. Après la guerre, la question royale domina la vie politique belge durant six années, pendant lesquelles le frère du roi, le régent Charles habita le Palais tout en exerçant son activité politique au palais de Bruxelles jusqu’à l’abdication de Léopold III et l’accession au trône du prince Baudouin.

On se trouva devant une situation inédite: la présence en Belgique d’un souverain et d’un ancien souverain, qui cohabitaient au château de Laeken. Cette situation indisposait les milieux politiques qui craignaient que Léopold et sa seconde épouse, la princesse Lilian de Rethy, n’exercent une influence politique sur le jeune Roi. Ils souhaitaient donc que Léopold quittât le palais de Laeken, une idée qui n’aurait sans doute pas eu l’agrément du jeune Roi Baudouin. La situation perdura donc. Il semble que la princesse Lilian ait émis le souhait de voir bâtir dans le domaine royal un deuxième palais, une idée qui fut complètement abandonnée en 19598. Gaston Eyskens fit alors part à Léopold III du souhait des grands partis politiques de le voir quitter Laeken. Le choix d’une nouvelle résidence se porta sur le château d’Argenteuil. Il fallut cependant attendre le mariage du roi Baudouin avant que Léopold III et sa famille déménagent en décembre 1960.

Le château de Laeken continua à servir de lieu de résidence à certains membres de la famille royale.

De retour de cinq ans d’exil qu’il avait passé Suisse avec son père, le jeune roi Baudouin y vécut tout au long de son règne (19511993). Sa veuve, la reine Fabiola, y resta jusqu’en 1998 avant de s’installer au château du Stuyvenberg.

Le roi Albert II a conservé la résidence qu’il occupait avant son couronnement, le château du Belvédère, situé en face du château de Laeken. Le roi Philippe, la reine Mathilde et leurs quatre enfants (Elisabeth, Gabriel, Emmanuel et Eléonore) occupent depuis 1999 les appartements privés du premier étage.

Le château et les serres de Laeken servent de lieu à diverses réceptions offertes par les souverains. C’est également là qu’a eu lieu la soirée de fiançailles du roi Philippe alors duc de Brabant et de Mathilde d’Udekem d’Acoz en 1999 et le Sommet européen de Laeken en 2001 réunissant les très nombreux chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne.



Commentaires (1)